Introduction

Voici le la première partie du Carnet de Voyage 2018. Nous vous y résumons la semaine d’entraînement de nos élèves des clubs de Bagnolet, Paris et Metz qui se sont rendus pour la première fois en Malaisie pour y suivre un stage de Silat Seni Gayung Fatani dans le Studio Kelab Cikgu Halim.

Les participants à cette première semaine de stage étaient :

  • Cikgu Bertrand, du gelanggang de Metz
  • Mathilde, du gelanggang de Bagnolet
  • Nicolas, du gelanggang de Bagnolet
  • Didier, du gelanggang de Bagnolet
  • Colin, du gelanggang de Metz
  • Safwane, du gelanggang de Bagnolet
  • Alfred, du gelanggang de Paris
  • Julien, du gelanggang de Bagnolet

Vidéo

Nous commençons ce Carnet de Voyage avec une petite rétrospective en vidéo de la semaine d’entraînement et de découverte de la Malaisie avec nos élèves de Paris, Bagnolet et Metz. Découvrez ensuite le récit écrit et en photos de nos aventures 😉

Top Départ

Notre avion décollant à 10h20 le matin, nous avions prévu de nous retrouver à l’aéroport CDG à 7h30. Nous avions également créé un groupe WhatsApp pour que nous puissions tous nous tenir au courant de qui en était où. Certains étaient manifestement très pressés de partir car nous avons reçu les premiers messages d’Alfred et Jérôme nous annonçant qu’ils était sur place vers 6h30 !

La petite troupe était presque au complet à 7h30. Seuls manquaient à l’appel Julien (accompagné par sa femme) et Nicolas, notre aîné. Julien nous avait prévenu qu’il arriverait avec un peu de retard, vers 8h00. Nicolas n’ayant pas WhatsApp, nous étions au début sans nouvelles… Après quelques coups de fils, nous avons fini par le voir arriver vers 8h30 (heureusement qu’on avait prévu un peu de marge 😉 )

Une fois la troupe au complet, et l’enregistrement ayant déjà été fait en ligne, nous n’avons eu qu’à déposer les bagages et à nous diriger vers la porte d’embarquement. Le premier vol vers Abu Dabi s’est fait dans un A380. Belle bête 😉 Très confortable avec des écrans au top pour passer le temps.

Le second vol s’est fait également sans encombre. Nous sommes même arrivés avec presque une heure d’avance ! Coup de bol, Email, le fils de Cikgu Halim qui devait venir nous chercher, était lui aussi en avance et nous n’avons pas eu à attendre très longtemps avant de pouvoir embarqué dans le van loué pour la semaine.

Comme les trois dernières années, nous avons porté notre choix de lieux de villégiature sur Taman Maluri, un quartier de Kuala Lumpur à quelques stations de métro du centre et à seulement 10 minutes en voiture de notre salle d’entraînement. Toutefois, nous n’avons pas pu loger à l’Hôtel Maluri, celui-ci étant en rénovation 🙁 Nous avons donc dû nous rabattre sur un des nombreux autres hôtels du quartier.

Arrivés à l’hôtel Sri Maluri, une partie du groupe s’installe dans les chambres (spartiates) tandis que d’autres iront s’installer dans un autre hôtel, non loin du nôtre, pour des raisons de confort. En effet, les photos des chambres sur le site Booking.com étaient très loin d’être d’actualité…

Une fois la troupe installée, nous emmenons tout le monde faire un rapide petit tour des environs : bureau de change, restaurants, supermarché, etc. Nous leur montrons l’essentiel pour le moment et les laissons aller se reposer un peu. L’entraînement doit commencer le soir même, pas le temps de niaiser 😉

Semaine d’entraînement intensif

Arrivés un samedi, nous avons commencé les entraînements le soir-même. Les élèves, dans leur très grande majorité, étaient déjà bien avancés dans leurs niveaux respectif mais l’entraînement a tout de même été intensif. Ils ont ainsi pu revoir en détail le programme de leurs ceintures respectives et voir par ailleurs d’autres choses. Ils ont surtout pu goûter aux attentions toutes particulières que Cikgu Halim porte aux entraînement bien spécifiques des bras, des jambes et des abdominaux :p

Mais quel que soit le niveau, l’objectif restait le même : un passage de grade pour tout le monde ! Et tous les niveaux étaient représentés, de la ceinture blanche à la ceinture rouge 😀

Les 2 premiers cours ont été relativement tranquilles. Le premier car c’était le premier (décalage horaire, tout ça tout ça…) et le second car chaque dimanche matin, les cours se déroulent au Kompleks Muhibbah, une place de marché aménagée pour les sports collectifs. A cette occasion, nos élèves ont eu l’opportunité de voir le niveau des élèves de tout âge de Cikgu Halim.

C’est donc dès le dimanche soir que l’entraînement a pris une tournure plus sérieuse : enchaînement des programmes de chacun, apprentissage de nouvelles techniques et tempur, etc. Si côté physique nos gars en ont pris pour leur grade, mentalement ça a aussi été très dur. Et plus le stage avançait, plus la quantité d’information à digérer et la fatigue du corps augmentaient ! Sans compter le stress des examens chaque jour plus proche 😉

Pendant ce temps, Cikgu Jérôme et moi-même restions tranquillement assis à regarder nos élèves transpirer. Cela nous a rappelé l’époque où nous étions à leur place et où Maître Raban était lui-même assis à nous regarder 😉

Visites et sortie

Tout au long de la semaine, nous sommes allés visiter Kuala Lumpur et ses environs. Même si 7 jours cela fait très court, nous avons essayé d’optimiser les temps de sorties entre les entraînements.

Entre autres balades, nous avons fait une sortie de nuit à Kuala Lumpur, nous avons visité les Batu Caves (abritant plusieurs lieux de cultes hindou), la Mosquée Nationale de Malaisie, plusieurs quartiers de Kual Lumpur et sommes également allés dans la jungle environnante pour nous baigner dans des cascades naturelles.

Examens

Et puis le jour J est arrivé. L’heure de se confronter à un juge malais, et pas des moindre : Cikgu Nazeem, le bras droit et l’un des plus anciens élèves de Cikgu Halim !

La team est arrivée assez tôt au Studio KCH pour pouvoir répéter tranquillement et prendre le temps de se mettre en tenue complète avant l’arrivée de Cikgu Nazeem. Entre temps, plusieurs élèves de Cikgu Halim sont arrivés pour pouvoir profiter du spectacle ou même participer aux épreuves de la team France. En effet, s’ils ont l’habitude de voir la team des entraîneurs chaque année, c’est la première fois, qu’ils rencontrent des élèves du Seni Gayung Fatani français 😉

Après quelques minutes, Cikgu Nazeem est arrivé, s’est mis en tenue et s’est installé dans le fauteuil préparé spécialement pour lui, les feuilles de notes prêtes à être remplies. Avant le début des épreuves, nos élèves nous ont appelé afin de nous offrir à Cikgu Jérôme et moi-même un sarong, pour nous remercier d’avoir rendu ce voyage possible 🙂 Pour ma part, c’était la première fois que je recevais un tel geste de la part de nos élèves. C’était très touchant 🙂 Nous leur avons donné quelques derniers conseils et sommes allés nous asseoir parmi l’assistance.

Cikgu Nazeem a ensuite appelé nos élèves tour à tour, par ordre de ceinture, pour passer leurs épreuves respectives.

Une fois les épreuves terminées, la team s’est rassemblée autour de Cikgu Nazeem pour le debrief final. Après quelques minutes de discussion, résultat final : tout le monde obtient sa ceinture ! Mais pas le temps de se réjouir, Cikgu Halim demande à tout le monde de rejoindre le tatami pour un dernier cours commun entre les élèves malais et la team France.

C’est sur ce dernier entraînement que s’est clôturé ce stage d’une semaine. Le lendemain, nous avons passé une dernière journée de visite avant de raccompagner la team à l’aéroport.

Suite du Carnet de Voyage 2018 à venir très prochainement : entraînement de Cikgu Jérôme et Cikgu Audran, avec en guest Nicolas qui n’était pas revenu en Malaisie depuis 2007 !